FRANCE 3 - extrait du journal télévisé le jeudi 26 mars

logotype france 3

L'air de nos crèches est-il pollué ?

Si l'on en croit les résultats d'une étude dévoilée par l'association Santé Environnement, les crèches collectives seraient de véritables nids à pollution.(...)A la crèche, respirer peut nuire à la santé des tous petits. L'association Santé Environnement a analysé l'air de 10 crèches de toute la France avec en ligne de mire le "benzène" et le "formaldéhyde", deux cancérigènes classés dans le groupe le plus dangereux par l'Organisation Mondiale de la Santé. Dans 7 crèches sur 10, le benzène dépasse la valeur toxique fixée par l'OMS. Quant au formaldéhyde, il dépasse ce seuil dans 4 établissements.

Selon le Docteur Pierre Souvet, Médecin Président de l'ASEF (Association Santé Environnement France), "il ne s'agit pas d'affoler la population et de leur dire que tout va mal. Le but est que les directeurs de crèches, les médecins, les entreprises, et les collectivités s'intéressent à ce problème pour trouver des solutions meilleures."

Le formaldéhyde est responsable de troubles respiratoires comme l'asthme. On peut le trouver partout dans l'environnement intérieur. "Dans l'ameublement, tout ce qui est bois à lamelles collées (beaucoup de meubles à l'heure actuelle sont faits ainsi), dans tout ce qui est portes de placards, colles à sols et à revêtements muraux," précise Marie-Pierre Vagnot, Air de l'Ain et des Pays de Savoie. "Il y en a dans le maquillage, dans l'habillage et dans les produits d'entretien."

Les associations alertent sur la nécessité de protéger les plus jeunes. C'est aussi la demande de la Sénatrice Marie-Christine Blandin, Sénatrice du Nord et spécialiste de la qualité de l'air

MARIE CHRISTINE BLANDIN Sénatrice du Nord (Nord-Pas-de-Calais)

MARIE CHRISTINE BLANDIN Sénatrice du Nord (Nord-Pas-de-Calais)

intérieur. "J'en appelle au Ministère pour qu'ils interdisent ces matériaux émissifs qui mettent dans notre air des molécules cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques."

Pour lutter contre ces polluants, la Secrétaire d'état à l'écologie prévoit de rendre obligatoire la surveillance de la qualité de l'air dans les bâtiments qui accueillent des publics sensibles comme les enfants.

Google+ Comments

Retrouvez les autres thèmes associés à ces articles

Posté le 30 mars 2009.